Syndrome Marilyn

« Dans cette création, signée Zart Cie, Julie Pichavant autopsie, dissèque et revisite le mythe Marilyn. Le moins qu’on puisse dire est qu’elle n’y va pas avec le dos du scalpel. L’énergie punk est ici bouillonnante: plongée charnelle entre glamour et trash, on assiste au sacrifice de l’icône hollywoodienne version 2.0 sur l’autel de la société du spectacle ». QS – Clutch Novembre 2014

« Une comédienne de la famille restreinte des performeuses. Regard bleu acier et petits poings serrés. Julie Pichavant, c’est de l’énergie en barre et de la sensibilité en concentré ». Bénédicte Soula – Le Brigadier Novembre 2014

…ooo000ooo…

« Syndrome Marilyn est mon premier texte porté à la scène à partir du mythe de Marilyn Monroe ou T’arrives à t’incarner toi? Une Marilyn post-punk expose ses failles, le mythe hollywoodien est revisité à travers le prisme de notre époque. Spector ergo sum : je suis regardée, donc je suis. Les paparazzis planqués dans les poubelles ont remplacé les photographes guindés des studios Harcourt. Une plongée charnelle dans la psyché de la vraie Marylin où le divan du psy prend des allures de table d’opération.
La voix métallique web 2.0 de cette Marilyn lacère le texte tel un scalpel qui interroge les mythes dans leur chair, désosse méchamment les figures essentielles qui nous construisent et nous laisse nus, face à nous même et notre désir.

Marilyn / héroïne d’une tragédie du mercantilisme. 

J’ai cherché à faire la critique d’une société où le corps se livre en pâture, offert comme s’il n’existait qu’à travers sa matérialité, son attrait sexuel. L’écriture part du mythe pour donner à voir un  être dans son désir d’être au monde et d’exister au-delà des artifices. Il s’agit d’une partition de la dé-construction du mythe. Docteur, est-ce qu’engager le physique par tous les moyens modifie le  psychisme ?
Je détourne les attributs de l’icône, perruque blond platine, robe blanche pour opérer un renversement des codes : être une Marilyn c’est devenir un monstre. » Julie Pichavant

…ooo000ooo…

De et avec Julie Pichavant
Direction d’acteur Esperanza López
Régie générale Alberto Burnichon
Lumière Patrick Cunha
Assistant technique Fabien le Prieult
Création sonore Fabrice Camboulive
Regard extérieur Philippe Pitet

…ooo000ooo…

Avec le soutien de la Ville de Toulouse / de la Région Occitanie / du Conseil Départemental de la Haute Garonne / de la SPEDIDAM / de Mix’art Myris / du Théâtre Le Ring / du Théâtre Le Vent des Signes / du CIAM – Université Toulouse Jean Jaurès / de La Friche Laiterie / du Hall des Chars / de L’Estruch Fàbrica de creatió – Sabadell / de L’Alliance Française de Sabadell.

Production : Les Thérèses – n° de licence d’entrepreneur : 2-1023023 et n°3-1023024
6 Impasse Marcel Paul, Z.I Pahin, 31170 Tournefeuille – France

Traduction du texte en espagnol Hélène Vietti

Photo  affiche CHA production
Crédit Photo Sophie Gisclard
Conception Graphique Studio 7 bis

…ooo000ooo…

Revenir en haut de page
Voir les autres spectacles proposés par la compagnie Voir les dates à venir de ce spectacle